Cassina célèbre le 50e anniversaire de la Collection LC. L’industrialisation italienne pour la recherche et le développement du design contemporain.

1965-2015 : noces d’or pour la manufacture italienne et les maîtres du vingtième siècle
2015 est une année importante en raison de la commémoration de la disparition de Le Corbusier, et surtout de la célébration d’une des collections les plus significatives du design contemporain.
En 1964, alors que Le Corbusier et ses co-auteurs étaient encore vivants, Cassina signait le contrat pour produire les quatre premiers modèles de Le Corbusier, Jeanneret et Perriand, en programmant un parcours philologique qui a marqué le lancement de la Collection Cassina I Maestri. En choisissant Cassina, Le Corbusier a reconnu la capacité industrielle, au niveau international, de cette entreprise italienne.
 
Innovation technologique pour une production en série
Cassina a accepté le défi de produire, à partir de 1965, ces objets révolutionnaires, inconnus à l’époque, en introduisant au fil du temps une série d’innovations techniques pour amener ces produits d’une petite production artisanale à un processus de production à l’échelle industrielle. En particulier Cassina a
 
1. mis au point la courbe caractéristique de la structure tubulaire en acier chromé, en utilisant un processus raffiné de pliage au lieu d’une simple soudure à 90° ;
2. introduit un rembourrage en mousse de polyuréthane, et ensuite en plumes, pour donner un confort optimal aux coussins.
 
Grâce au succès commercial de cette collection, qui alla de pair avec l’internationalisation de l’entreprise, ces produits réalisés à Meda ont été distribués dans le monde entier, et devinrent les icônes familières qu’ils sont aujourd’hui.
Au fil des ans Cassina a élargi la Collection LC, en y insérant des modèles signés par les trois auteurs (Le Corbusier, Jeanneret, Perriand) ainsi que d’autres projets que Le Corbusier a élaborés tout seul dans sa maturité artistique, en orientant la production vers des objets élémentaires et des archétypes, surtout en bois.
 
L’authenticité, pour distinguer Cassina du marché des contrefaçons
Cassina est la seule entreprise autorisée à produire les dessins de Le Corbusier, Jeanneret, Perriand, en travaillant en étroite collaboration avec la Fondation Le Corbusier et avec les héritiers des co-auteurs. Dès le début de la production, les modèles furent marqués par un numéro progressif de production, un instrument innovant permettant de reconnaître leur valeur artistique et de garantir le contrôle de la production d’origine.
Il est fondamental de combattre les imitations et de sauvegarder la culture du design pour soutenir l’innovation et la qualité. L’engagement de Cassina est de développer pro-activement la Collection LC à travers l’innovation du produit et les initiatives culturelles, pour mettre les imitateurs dans une position difficile où ils sont incapables de rivaliser avec la grande qualité et le haut contenu des projets.
 
Un regard vers l’avenir : la technologie sans chrome, pour un environnement plus sûr
Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand furent particulièrement conscients de l’importance de l’environnement, et la nature a souvent été un thème central dans leurs oeuvres. Ils avaient la même mission, de retrouver la connexion entre la nature et l’homme dans l’architecture et dans l’urbanisme.
Dans sa recherche constante de l’innovation, l’approche clairvoyante de Cassina a amené l’entreprise à analyser le processus industriel utilisé par ses fournisseurs dans la production des structures chromées et dans
l’élimination des déchets.
L’utilisation du chrome hexavalent (CR6), une méthode qui est encore mise en oeuvre de nos jours dans l’industrie du meuble pour protéger contre la corrosion et améliorer l’esthétique du métal, est appelée à devenir obsolète, comme le secteur automobile l’a déjà anticipé. Les produits chimiques utilisés pour le chromage hexavalent peuvent être nocifs lorsqu’ils sont inhalés au cours du cycle de production, à cause des déchets dangereux créés.
Sur cette considération, à partir de fin 2014 Cassina a pris la décision consciente de n’utiliser que du chrome trivalent (CR3) dans le processus de production des structures de la Collection LC, une alternative sûre, avec une toxicité considérablement plus faible que celle du chrome hexavalent, grâce à des niveaux de concentration plus bas, moins d’émissions dans l’air, et donc moins de déchets toxiques.
 
Des matières avec un profil vert
Cette démarche éco-responsable a été appliquée également à d’autres phases du cycle de production afin de réduire l’impact négatif sur l’environnement. Une nouvelle collection de cuirs organiques est désormais disponible ainsi qu’un tissu moelleux, qui ressemble au cuir mais qui est une combinaison de polyester et de polyuréthane. Ce tissu a un impact plus faible sur l’environnement, car il est produit sans colorants à base de solvants ou de métaux, il utilise 70% d’eau en moins et il engendre 35% de CO2 en moins dans le processus de production.
 
Analyse historique pour les mises à niveau de produits : couleurs et accessoires
L’intense recherche historique menée par Cassina, la Fondation Le Corbusier et les héritiers des co-auteurs a conduit à toute une série de mises à niveau de produits pour la Collection LC, dans l’objectif de découvrir l’esprit authentique de ce projet.
Cassina présente une palette de couleurs revisitées pour les structures de la collection, qui est une variante des nuances identifiées à l’origine par Charlotte Perriand en 1978. Les nouvelles tonalités ont été découvertes pendant l’analyse des modèles des archives et des musées. Les structures couleur bordeaux et ocre sont remplacées par les couleurs marron, ivoire et taupe, tandis que les tonalités bleues, vertes et gris sont légèrement modifiées. En revanche la couleur basalte est éliminée sauf pour les modèles Villa Church, et le noir mat est éliminé pour la coque de la chaise-longue LC4, qui ne reste que dans la version chromée.
 
Retrouvez la nouvelle vidéo : cassina.com/lc50