Dadà: des constructions sophistiquées en bois pour organiser les espaces en harmonie parfaite avec le projet original de Kazuhide Takahama

Cassina SimonCollezione en expansion constante
Après avoir acheté en 2013 la marque historique Simon, fondée par Dino Gavina et Maria Simoncini au cours des années 60, Cassina continue sa recherche pour développer des projets à partir des riches archives qui sont à sa disposition grâce au travail philologique intense mené en collaboration avec les académiciens et les héritiers des designers.
 
Dadà, des meubles modulaires polyvalents avec des combinaisons infinies
Les éléments rectangulaires de Dadà, basés sur un concept de « petites briques de construction », peuvent être fixés entre eux et enrichis avec des tablettes et des tiroirs, pour réaliser des compositions graphiques pour tous les types d’espaces. Dadà, une « déstructuration » de la grande bibliothèque, est une solution flexible surtout pour les maisons d’aujourd’hui, qui sont plus compactes.
Cassina propose un choix de configurations fixes, dont un élément d’angle qu’on peut construire autour du canapé, une composition murale, et une bibliothèque asymétrique qui sert de point central de la pièce. On peut également choisir de construire en toute liberté son propre système en fonction de ses exigences personnelles.
« Dadà est un élément minimal nécessaire pour construire un meuble ‘infini’ et imprévisible » Virgilio Vercelloni, L’avventura del design: Gavina, Éditions Jaca Book, Milan 1987.
 
Une recherche historique pour retrouver des détails esthétiques
Conçu en 1965 par l’architecte japonais Kazuhide Takahama, Dadà fut un succès immédiat pour l’entreprise Simon, qui le développa en 1969 pour la production industrielle. Cassina, dans la recherche effectuée en collaboration avec l’historienne du design Elena Brigi, a identifié des détails, visibles sur quelques photos d’époque prises dans la maison de Takahama, qui ne furent pas intégrés par Simon. En effet, Dadà a été imaginé en bois massif avec les bords légèrement émoussés, non seulement pour mettre en valeur les éléments constitutifs du projet, mais aussi pour protéger les angles contre tous dommages éventuels.
Cette année la proposition de Cassina retrouve ainsi l’esthétique du projet original grâce au travail de très haute qualité du bois, typique de l’histoire de la marque, qui se révèle particulièrement bien dans le travail en peigne. Cassina a en outre ajouté des détails fonctionnels, comme le système de fixation entre les modules pour garantir plus de sécurité, et une base pour le module en appui qui soulève du sol pour que sa surface ne s’abîme pas.
Dadà est disponible en chêne massif et en noyer Canaletto massif, avec la possibilité de choisir entre trois couleurs de finition pour l’intérieur : vert sauge, rouge amarante, bleu nuit.
Module simple : 55x27.5xh.55cm