A Homage to Charlotte Perriand by Cassina and Louis Vuitton

Cassina partage avec Louis Vuitton sa passion pour Charlotte Perriand et présente à Paris l’installation “Charlotte Perriand une icône de la modernité” et en avant-première mondiale les nouveaux prototypes des rééditions en bois par Cassina

Paris, 23 janvier 2013. Cassina présente, dans son showroom parisien pendant Maison & Objet, une installation unique en hommage à l'architecte pionnière Charlotte Perriand dans une rencontre qui combine du mobilier en réédition par Cassina et de la mode par Louis Vuitton pour célébrer cette légende contemporaine.

Une installation colorée inspirée du refuge de montagne futuriste le Refuge Tonneau
Un premier coup d’œil sur les œuvres fascinantes de Charlotte Perriand passe à travers les grands hublots ronds recréés sur les vitrines du showroom Cassina à Paris, qui rappellent le Refuge Tonneau conçu par Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1938 et complètement reconstruit pour la première fois par Cassina au Salon du Meuble en 2012. À l’intérieur du showroom, ont été construites cinq structures semblables avec un squelette octogonal, dans les tons vibrants de Plexiglas® tirés de la palette de couleurs de Charlotte Perriand (rouge, jaune, bleu, vert et transparent) qui sont éclairées par en-dessous avec des LED. Les couleurs sont mises en valeur par une mosaïque de lampes colorées Applique Pivotante, conçues par la même designer, qui recouvrent tout le mur de l’étage intermédiaire du showroom. Deux gigantographies en noir et blanc de Charlotte Perriand en Savoie (France) soulignent sa passion pour la montagne et expriment la détermination et l'indépendance de cette personnalité féminine singulière.

Une inspiration iconique pour une élégance intemporelle
Louis Vuitton a choisi le style anticonformiste de Charlotte Perriand comme inspiration pour ses Collections Icônes Printemps / Été 2014 et Automne / Hiver 2014-2015. Sa passion du voyage, de la photographie, de l’architecture et du design l’amena à réaliser des projets visionnaires avec un minimalisme raffiné, que l’on retrouve aujourd’hui dans la collection de Louis Vuitton. Une sélection de looks de la collection printemps /été habille les mannequins qui se trouvent dans chacune des cinq capsules colorées du showroom, en concomitance avec le lancement dans les magasins Louis Vuitton dans le monde entier, où les meubles de Charlotte Perriand par Cassina sont partie prenante des vitrines.

Une avant-première mondiale des nouvelles rééditions de Cassina en matières chaudes et naturelles, et un matelas innovant autoportant pour une édition limitée de la LC4
Chacune de ces capsules abrite une avant-première spéciale des prototypes de Charlotte Perriand : le petit fauteuil pivotant en bois Indochine, et les tables Mexique en bois, en version haute et basse, avec leur forme organique. L’édition hommage LC4 CP de la chaise-longue iconique, un hommage de Cassina à Charlotte Perriand à l’occasion de la Collection Icônes de Louis Vuitton 2014, est elle aussi une pièce maîtresse.

La ‘relaxing machine’ LC4 CP de Cassina et Louis Vuitton
L’inspiration de cette édition limitée (1000 pièces) de la suggestive chaise-longue LC4 conçue par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand remonte à la photographie – controverse à l’époque, maintenant renommée – de Charlotte Perriand se reposant sur un des premiers modèles de la chaise-longue, avec le matelas autoportant directement fixé à la structure. Considéré comme une machine de repos, une véritable ‘relaxing machine’, cet objet a toujours été très spécial pour Charlotte Perriand, car il répond parfaitement à son idée des meubles fonctionnels qui suivent la forme naturelle du corps pour donner le maximum de confort.

Sellerie artisanale et savoir-faire industriel
L’édition hommage de la LC4 CP a été développée avec l’expertise de Louis Vuitton pour le travail de la sellerie : elle a le même matelas autoportant que le premier modèle, mais en cuir naturel, et le repose-pieds et l’appui-tête sont en cuir marron foncé en contraste, avec des cuirs issus des tanneries Louis Vuitton. Les détails caractéristiques sont particulièrement reconnaissables : la couture jaune du cuir naturel et les élégantes lanières de l’appui-tête rappellent la finition des sacs signés Louis Vuitton. Chaque base, couleur basalte, porte la dédicace « Hommage de Cassina à Charlotte Perriand à l’occasion de la Collection Icônes 2014 de Louis Vuitton » et est certifiée authentique par le numéro de l’édition limitée, et les signatures des auteurs et le logo Cassina I Maestri sont gravés, comme toujours, sur la structure chromée. Cette icône distinctive du design sera disponible dans les meilleures boutiques Cassina du monde entier. Cassina est la seule entreprise autorisée à réaliser les meubles conçus par Charlotte Perriand.

Fauteuil tournant Indochine de Charlotte Perriand – Collection Cassina I Maestri Cette version en bois est une adaptation du célèbre Fauteuil tournant LC7, avec structure en tube d’acier, que Charlotte Perriand avait créé en 1927 avant sa rencontre avec Le Corbusier, et qu’elle avait inclus dans la gamme des meubles Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, présentés au Salon d’automne en 1929.

Dessiné au Vietnam en 1943 pour son propre usage, le fauteuil était conçu avec des matériaux et une technique artisanale dont elle disposait en ces temps de guerre. Le premier projet comportait trois pieds qui n’offrent pas une stabilité correcte. A la suite de cette expérience, Perriand avait fait une nouvelle adaptation avec quatre pieds. Charlotte Perriand adaptait toujours les modèles en fonction des matériaux et des techniques qu’elle avait à sa disposition, ainsi que des programmes et des lieux de fabrication.

Le fauteuil tournant Indochine sera disponible en noyer massif et frêne teinté noir, avec le dossier et l’assise rembourrés en cuir ou en tissu. Le fauteuil sera authentifié par le numéro progressif de la production, la signature de Charlotte Perriand et le logo de la Collection Cassina I Maestri. Dimensions : Ø48 x h.73/50cm.

Table haute et table basse Mexique de Charlotte Perriand – Collection Cassina I Maestri La table Mexique a été conçue en 1952 pour les chambres des étudiants de la Maison du Mexique à la Cité Universitaire Internationale de Paris. Sa forme triangulaire aux angles arrondis avait été pensée pour occuper le moins d’espace possible dans la chambre afin de faciliter la circulation entre le fauteuil, le lit et la table de travail. Ce type de table en triangle avec des pieds fuselés en bois, fait partie des tables en forme

libre et fut développé par Charlotte Perriand en 1938-1939. La forme triangulaire permet de juxtaposer plusieurs tables pour former des carrés ou des rectangles afin d’agrandir la surface d’usage. La grande épaisseur du plateau en bois massif permet de saisir la beauté naturelle et la chaleur du bois. Les bords ont un profil fonctionnel à la forme et la taille de la main. Quoi de plus doux au toucher qu’un plateau de sapin bien poli, doux comme les cuisses d’une femme”, remarque-t-elle dans le catalogue de la Triennale de Milan de 1951. En 1952, Charlotte Perriand remplace les pieds fuselés en bois avec des pieds à section triangulaire en tôle pliée noir mat, fixés au plateau. Élégants et élancés, ils sont conçus pour "donner de l'importance au plateau et non au piètement", a écrit Charlotte en 1950 dans un article de L'art d'Habiter. En 1956, elle décline la table haute Mexique en version table basse pour l’édition de la Galerie Steph Simon, célèbre galerie à Paris, dont Charlotte Perriand et Jean Prouvé sont les têtes d’affiche. Elle crée ainsi une famille de tables qui répond harmonieusement aux besoins de l’équipement des chambres, des salons ou des lieux collectifs. Les tables seront disponibles en noyer massif Canaletto et chêne naturel et seront authentifiées par le numéro progressif de la production, la signature de Charlotte Perriand et le logo de la Collection Cassina I Maestri. Dimensions : 118 x 80 x h. 70 / h. 38cm (épaisseur du plateau 5cm).

Biographie Charlotte Perriand

Charlotte Perriand (1903-1999) fait partie, de plein droit, de l’élite culturelle qui, à partir des premières décennies du vingtième siècle, a promu le renouveau des valeurs esthétiques et a donné son impulsion à une sensibilité proprement moderne de la vie quotidienne. Dans ce contexte, son apport spécifique porte sur l’agencement des espaces propres de l’architecture d’intérieurs, qui sont pensés comme moteur d’une manière d’habiter et de vivre qui est aujourd’hui encore au cœur du style de vie contemporain.

En ce qui concerne l’histoire de l’ameublement du vingtième siècle, l’avènement de la modernité est sans aucun doute rendu possible par l’action audacieuse d’une telle réformatrice de l’architecture d’intérieurs. Au début de son parcours professionnel elle est acclamée par la critique pour son Bar sous le toit présenté au Salon d’Automne de 1927, entièrement en cuivre nickelé et aluminium anodisé. La même année, à l’âge de vingt­quatre ans, elle commence une collaboration, qui durera dix ans, avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, dans l’atelier du 35, rue de Sèvres, à Paris.

La présence de Charlotte Perriand dans l’atelier du Corbusier est perceptible dans tous les meubles dessinés avec lui et Pierre Jeanneret : elle devient ainsi un pilier dans la réalisation du projet de renouveau de l’architecte, en ajoutant en particulier une dimension humaniste à la froide intelligence de Le Corbusier. C’est ainsi qu’elle parvient à animer avec de nouvelles valeurs esthétiques les objets fondamentaux du vivre et que son talent et ses intuitions sur le potentiel des nouveaux matériaux se dévoilent au grand jour.

Les dix années de collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, ainsi que son expérience au cœur de la culture japonaise représentent, dans la vie de l’artiste, des moments d’épanouissement très intense. C’est d’ailleurs pendant son long séjour (’40 – ’46) en Extrême-Orient, qu’elle a la possibilité de révéler toute l’ampleur de son talent d’artiste, grâce à sa réinterprétation de la réalité de l’habitation, qui met en résonnance tradition et modernité : à titre d’exemple on peut citer le mobilier produit avec l’ancien façonnage du bambou, capable d’exalter les formes nouvelles qu’elle avait précédemment expérimentées en acier tubulaire.

Son activité professionnelle se focalise ensuite sur des projets d’aménagement originaux et équilibrés pour des administrations et des entreprises françaises de premier rang, comme Air France, ainsi que pour de nombreuses institutions étrangères, sa renommée étant désormais internationale.

La donnée caractérisant la personnalité de Charlotte Perriand est finalement une fidélité sincère aux principes d’un rationalisme humain et innovant, qu’elle a su maintenir dans ses œuvres, pour lesquelles elle s’est investie avec passion, jusqu’à leur réédition dans la série « Collection Cassina I Maestri ».

www.cassina.com

Téléchargement