La table basse Guéridon J.M. de Charlotte Perriand. Editée en exclusivité chez Cassina.

Un objet fonctionnel inspiré de la tradition de la réception japonaise

En 1953, Charlotte Perriand créa cette table basse empilable, inspirée des tables basses traditionnelles japonaises, pour la maison de son mari Jacques Martin (J.M.), directeur de la compagnie Air France au Japon. Seuls 9 exemplaires ont été réalisés pour cette maison, qui fut non seulement leur habitation, mais servit également souvent de lieu de représentation. Un de ces exemplaires aujourd’hui appartient à la collection du Centre Georges Pompidou, sous le nom de table Air France.

Au Japon, il était d’usage de prévoir de petits plateaux avec un support, en bois laqué noir, pour servir les plats de réception, et qui pouvaient empilés après utilisation.

En suivant cette tradition, Charlotte Perriand imagina un objet semblable mais ‘traité à l’occidentale’: une table basse individuelle fabriquée à partir d’une fine feuille en tôle d’aluminium pliée, avec deux ouvertures latérales pour alléger la structure.

Le projet fut présenté à Tokyo en 1955, à l’occasion de l’exposition Synthèse des arts Le Corbusier, Fernand Léger, Charlotte Perriand.

Une première production de série en cuir, un travail de sellerie complexe

Cette édition de la petite table Guéridon J.M. présentée aujourd’hui par Cassina, en collaboration avec Pernette Perriand-Barsac, est un modèle fabriqué pour la première fois en cuir, une matière noble chère à Charlotte Perriand et en harmonie avec l’univers contemporain.

Le cuir, disponible en six variantes de couleurs, est découpé suivant un gabarit pour s’adapter à la forme cintrée de cette petite table. Comme pour une selle de cheval, le cuir est collé avec dextérité, sur une base en vitrorésine moulée et cousue le long des bords. Une série de travaux complexes, entièrement réalisés à la main, qui caractérisent le savoir-faire de la production de Cassina.

Son usage est multiple : une table basse que l’on peut placer à côté du canapé, un appui pour une lampe, un vase, des revues et des livres ou un cocktail, ou encore un tabouret repose-pieds ; elle appartient au groupe des rares objets qui s’adaptent à différents usages que l’on découvre au fil du temps.

Téléchargement