L’arbre de la Villa « Le Lac » planté par Le Corbusier continue à vivre dans une collection d’objets en bois signés par Jaime Hayon pour le 50ème anniversaire de la Collection LC

‘Villa Le Lac Paulownia’: un projet de célébration né des racines de Le Corbusier
La Villa « Le Lac », située sur les rives du lac de Genève en Suisse, est le premier exemple d’architecture moderne conçue par Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret. Cette structure en béton fut achevée en 1924 et devint la maison des parents de Le Corbusier.
Lorsque l’ECAL / École cantonale d’arts de Lausanne a informé Cassina que l’arbre de Paulownia, planté en 1924 dans le jardin-terrasse de la Villa « Le Lac », devait être déraciné à cause d’une maladie incurable, Cassina a décidé immédiatement de s’en charger en effectuant, en 2013, la coupe de l’arbre et son transfert dans sa menuiserie à Meda.
 
La nature comme architecture
Le choix de Le Corbusier de planter l’arbre de Paulownia n’a pas été un pur hasard, comme nous le rappelle Patrick Moser, le conservateur de la Villa et initiateur du projet.
« Cet arbre particulier, considéré par tant d’architectes comme ‘l’arbre sacré’ de la villa, a été sélectionné par l’architecte lui-même parce que ses longues branches devaient créer le toit de la ‘salle verte’, la salle de verdure, qu’il avait réalisée de façon très intelligente près de l’eau grâce à un mur avec une petite fenêtre qui encadrait parfaitement la vue époustouflante. »
 
‘Dans toutes les choses de la nature, il existe quelque chose de merveilleux’ (Aristote)
Malgré les nombreuses tentatives de planter un descendant du même arbre, les cinquante boutures prélevées sur les branches n’ont pas survécu au cours du printemps pluvieux de 2013, et les graines collectées à partir de ses fruits et semées à différentes latitudes, à Corseaux (Suisse), à Paris, à Boulogne-sur-Mer, à Roquebrune Cap Martin et à Bruxelles (Belgique), n’ont pas poussé.
En novembre 2013 un nouvel arbre de Paulownia a été planté en signe de continuité de l’héritage du Corbusier et de son architecture.
Toutefois au printemps de 2014 la force de la nature a prévalu, et on a découvert une petite branche qui poussait du mur de la terrasse de la villa, très probablement grâce à une graine apportée par le vent, incarnant l’esprit de Le Corbusier. Ce petit héritier du Paulownia a été replanté à Bourse aux Arbres, en banlieue de Lausanne, où il a atteint plus de 50 centimètres de hauteur.
 
Des accessoires symboliques réalisés par Jaime Hayon avec le bois de l’arbre de Paulownia, en édition limitée
Pour célébrer le 50ème anniversaire de la Collection LC (Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand) et commémorer le cinquantième anniversaire de la mort du Corbusier, Cassina, avec le soutien de la Fondation Le Corbusier, a demandé à l’artiste et designer Jaime Hayon de rendre hommage au grand maître de l’architecture en créant une série d’accessoires avec le bois de ce même et unique arbre de Paulownia.
La mémoire de Le Corbusier continue aujourd’hui à vivre dans trois objets décoratifs qui seront produits en utilisant toutes les parties saines de cet arbre, jusqu’à la dernière lame de bois. Ces objets, appelés ‘Villa Le Lac Paulownia’, se réfèrent poétiquement non seulement à un emploi spécifique fonctionnel, mais aussi à ce qui n’existe plus depuis que l’arbre a été coupé :
 
1. The Bird, cette sculpture sert de boîte aux lettres grâce à une petite fente dans son bec et le long de la courbe du dos (6x24xh.15cm) ;
 
2. The Bird House, abrite de petits objets comme le téléphone portable, des pièces de monnaie, etc. aussi bien à l’intérieur de sa structure que sur le petit socle rond rehaussé ; il y a aussi un crochet
en bois attaché au côté extérieur, pour y accrocher les clés (19x28x23cm) ;
 
3. The Ledge, cette étagère, qui rappelle une balançoire, se fixe au mur avec deux petits cordons en cuir naturel (50x26xh.170cm).
 
Le bois du Paulownia est bien connu pour sa légèreté et sa polyvalence, mais aussi pour son manque de rigidité qui le rend difficile à travailler, et qui a fait de ce projet un défi encore plus grand.
Ces objets ont été laissés délibérément bruts, protégés par un léger traitement à l’huile pour mettre en valeur la chaleur de cette pièce d’histoire originale de Le Corbusier.
Les éditions limitées seront numérotées et authentifiées par le logo Cassina, le titre du projet ‘Villa Le Lac Paulownia’ et la signature de Jaime Hayon. Chaque pièce, munie de sa propre carte d’identité, sera présentée avec un emballage spécial pour souligner la qualité inimitable de ce projet.
 
« Cela a été un honneur pour moi d’avoir la possibilité de réaliser de nouveaux objets à partir de l’arbre de la Villa « Le Lac », en honneur du grand Le Corbusier. J’ai pensé à ceux qui sentiraient le plus l’absence de ce très bel arbre de Paulownia sur les rives du Lac de Genève. J’ai pensé aux oiseaux qui chantent sur la musique de fond des feuilles qui bougent poussées par le vent, à une petite maison pour ces oiseaux et aux enfants qui rient avec bonheur tout en oscillant sur les branches. J’ai laissé cet esprit me guider pour réaliser trois objets qui parlent le langage poétique de l’arbre, en évoquant une nouvelle vie. » Jaime Hayon.
 
Collection Réaction Poétique : des objets en bois pour le catalogue de Cassina
Jaime Hayon a également conçu d’autres objets qui feront partie de la collection permanente de Cassina : quatre centres de table, un plateau composé de deux pièces en forme de haricot et deux petites tables. La collection Réaction Poétique aussi s’inspire des formes organiques des architectures de Le Corbusier et des tableaux esprit nouveau et, fidèle à l’histoire de Cassina et à son savoir-faire, elle est réalisée en frêne massif teinté noir avec une finition low-gloss.
Les objets, toujours marqués du logo Cassina et présentés dans un emballage personnalisé, auront une carte d’identité qui garantira l’authenticité de chaque pièce.
 
« J’ai désiré créer des objets fonctionnels pour la maison moderne, des plateaux et des petites tables, comme des éléments sculpturaux, en intégrant les formes, la lumière et l’ombre. L’exigence de n’utiliser qu’une seule matière et une seule finition a été très rigoureuse, presque comme un défi religieux, en appliquant ma propre philosophie de design. Je crois maintenant que cette restriction a été davantage une chance de faire comprendre la vraie beauté du bois et la grande maîtrise de la menuiserie de Cassina. » Jaime Hayon.
 
Le patrimoine d’expérience dans le travail du bois
Cassina a une histoire assumée dans le travail du bois ; en effet l’entreprise s’était, dès sa création en 1927, spécialisée en ébénisterie haut de gamme. De nos jours la menuiserie de Cassina a une grande expérience dans le travail de tous les types de bois, et elle est articulièrement célèbre pour l’excellence des matériaux utilisés et pour les méthodes de production méticuleuses, qui allient l’artisanat à l’innovation industrielle.
Le bois fut aussi pour Le Corbusier un matériau important dans sa maturité artistique : après des années d’expérimentation avec les tubes en métal, il s’est rapproché de la nature en orientant son travail vers les objets élémentaires et archétypiques.
Cassina a présenté cette collection au public pour la première fois en 2010.
 
Collection LC : authenticité avant tout
Cassina est la seule entreprise autorisée à produire les meubles de Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, en travaillant en collaboration étroite avec la Fondation Le Corbusier et les héritiers des co-auteurs.
Dès le début de la production, les modèles furent marqués par un numéro progressif de production, un instrument innovant permettant de reconnaître leur valeur artistique et de garantir le contrôle de la production originale.
Cassina estime qu’il est fondamental de combattre les imitations et de sauvegarder la culture du design pour soutenir l’innovation et la qualité.