Salone del Mobile 2014:
Pecs

Échange de lettres pour nouer une amitié et réaliser un projet exceptionnel Bureau Pecs de Marcel Breuer, Cassina SimonCollezione

« Nous pouvons dire que, comme James Joyce est surtout un écrivain pour les écrivains, Marcel Breuer peut être considéré comme un designer pour les designers. » Dino Gavina

Le bureau Pecs, qui prend son nom de la ville où Marcel Breuer est né, a été conçu en 1951 pour sa maison de New Canaan/Connecticut. Il a été mis en production par Dino Gavina en 1963 ; Cassina commence aujourd’hui un intense travail de recherche sur les rééditions de Simon, marque historique récemment acquise, pour agrandir l’offre de Cassina SimonCollezione.

Grande élégance pour un petit chef d’oeuvre
« À la maison, un meuble pour écrire, au travail, un bureau pour parler » : ces quelques mots accompagnent la présentation de ce bureau dans le catalogue de Gavina en 1964. Pecs est un modèle d’une élégance formelle exceptionnelle, un design géométrique simple qui joue sur le rapport entre les volumes et la proportion des éléments. Vides et pleins, grands volumes et petites épaisseurs, disposés en équilibre, une tâche parfaitement accomplie par Breuer, qui a subi l’influence de De Stijl et de la culture néoplasticienne rencontrée au cours de ses années de formation à l’école du Bauhaus. La solution choisie pour la poignée d’ouverture des tiroirs fait de ce bureau un petit chef d’oeuvre : des fentes rectangulaires, découpées dans le tiroir situé au-dessous, de manière à créer de l’espace pour la main qui ouvre le tiroir supérieur, sauf pour le dernier tiroir, où la fente/poignée est découpée directement dans l’épaisseur du bord de la structure. Une netteté formelle qui ne laisse rien d’irrésolu, de non conçu, de non étudié.

Breuer et Gavina: une rencontre sur le papier
À une époque où les communications circulaient en empruntant les voies les plus traditionnelles, Dino Gavina fut présenté à Marcel Breuer en 1961 grâce à leur amitié commune avec Andreas Gröte, le fils du Professeur d'histoire de l'art Ludwig Gröte. Andreas Gröte écrivit à l’architecte au sujet de l’activité de Dino Gavina, de son désir de le rencontrer, et surtout de son intérêt à mettre en production des modèles conçus au cours des années 20. Breuer répondit avec cordialité, se déclara disponible pour cette rencontre, et en s’exprimant sur les modèles des années du Bauhaus, il écrivit : “In addition, I have one or two new designs which may interest Mr. Gavina”. [De plus, j’ai un ou deux nouveaux modèles qui pourraient intéresser M. Gavina]. En fait un de ces modèles sera le bureau en bois. En 1962 Dino Gavina écrivit sa première lettre à Breuer, dans un anglais académique mais qui rendait bien sa joie : « … Andreas … informing about of the great news, which is the wonderful of my life ». Ce fut le début d’un échange de lettres qui amena Gavina à rencontrer Breuer à New York le mois suivant, lorsque se concrétisa l’accord pour la réalisation en exclusivité par Gavina des modèles en tube cintré (chaise Cesca, fauteuil Wassily, table Laccio).

Une estime réciproque pour une collaboration de grande envergure
À plusieurs reprises au cours des années suivantes Gavina, en parlant de son amitié avec Breuer, a rappelé leur rencontre comme l’un des plus beaux moments de sa vie. Il déclara en 1975, dans un
essai écrit par Giorgio Celli, Il potere agli oggetti : « Il y a des personnes qui sont destinées à devenir des amis, d’autres non. Moi et Breuer nous l’étions, et son amitié a été l’une des raisons de joie dans
ma vie
».
Il s’ensuivit une grande correspondance épistolaire, avec diverses lettres de Gavina à Breuer où il exprimait son désir de produire également d’autres meubles hors de leur accord. Parmi ces modèles, écrivit-il plusieurs fois, il désirait mettre en production aussi le bureau en bois. En effet en 1963 Breuer envoya à Gavina une longue lettre d’accompagnement avec des dessins techniques du bureau et une description précise de ce projet. Des solutions fonctionnelles pour un usage contemporain En 2001, alors que Dino Gavina était encore en vie, furent créées des variantes par rapport au dessin
original. L’idée de l’architecte, encore développée aujourd’hui par Cassina, était d’introduire des variantes et des solutions fonctionnelles adaptées à l'époque actuelle.

Dimensions : 180x66cm
Finitions : frêne teinté noir et blanc
www.cassina.com

Téléchargement