TL3 - Franco Albini

Trois rééditions de tables de grands maîtres : la légèreté visible dans l’œuvre de Franco Albini et la rigueur de construction des maîtres Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand

Cassina étend sa collection avec des tables d’auteur, qui s’accordent à tous les intérieurs grâce à leurs dimensions réduites. Grâce à un travail mené en étroite collaboration avec la Fondation Franco Albini, la Fondation Le Corbusier, et Pernette Perriand, fille de Charlotte Perriand, Cassina a pu reconstituer philologiquement ces projets, en étudiant les documents originaux, les prototypes et les modèles déjà existants.

Table TL3 de Franco Albini, 1953 (2013) – Collection Cassina I Maestri

Le montant vertical, thème récurrent dans la poésie de Franco Albini. Largement éprouvé dans les agencements éthérés conçus par l’architecte, l’élément de tirant est exalté dans les bibliothèques Veliero et Infinito : la première par un défi structurel audacieux, et la deuxième par la répétition sérielle des montants soutenant des compositions variables de meubles ou d’étagères. Dans le cas de la table TL3, les pieds, qui servent de montant, sont des blocs uniques presque complètement tournés sauf au point d'accrochage avec l'élément de traverse horizontal, où la section est carrée. Un cône en bois surmonte chaque parallélépipède, en créant une distance entre le plateau de la table et les traverses en bois. Les connexions entre les montants verticaux et les traverses profilées horizontales sont soulignées par des vis apparentes, qui manifestent le concept de fond du projet, c’est­à-dire sa « démontabilité ». La légèreté visuelle, récurrente dans la conception de Franco Albini, est encore renforcée par une suspension du plateau, qui semble flotter dans les airs, grâce à des entretoises métalliques. La réédition de cette table, produite au cours des années 50 par l’entreprise italienne Poggi, a été étudiée par Cassina et Marco Albini avec une insertion supplémentaire de plateaux en verre (documentés par des dessins d’archives), qui valorise le travail de haute menuiserie de cette structure.

Dimensions : plateaux rectangulaires : 180x85xh.76,5 cm (bois), 225x85xh.76,5 cm (bois), 180x85xh.75 cm (verre), 225x85xh.75 cm (verre) plateaux carrés : 140x140xh.75 cm (verre), 85x85xh.76,5 cm (bois), 85x85xh.75 cm (verre) plateau rond : Ø130xh.75 cm (verre).

Structure : frêne massif naturel, frêne massif teinté noir, noyer canaletto. Finition : low gloss, la nouvelle finition introduite dans la collection cette année. Plateaux : verre, bois. Quincaillerie : en acier avec finition noire.

Table Esprit Nouveau de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, 1925 (2013) -Collection Cassina I Maestri

Une table inédite, redécouverte au siège de la Fondation Le Corbusier.

Cassina met pour la première fois en production la petite table créée par Le Corbusier et Pierre Jeanneret pour la Maison La Roche. Cette maison a été construite entre 1923 et 1925 par les architectes pour Raoul La Roche, qui commanda une maison où il pourrait exposer sa propre collection d’art. Elle est aujourd’hui le siège de la Fondation Le Corbusier et un musée ouvert au public.

Le début d’une série de meubles en métal.

La Table Esprit Nouveau fut exposée avec d’autres meubles en 1925 dans le Pavillon Esprit Nouveau de Paris. Pendant cette importante exposition internationale d’arts décoratifs et industriels modernes, Le Corbusier, avec son cousin Pierre Jeanneret, montra le prototype d’un élément d’ameublement fabriqué de façon totalement industrielle. Cet espace d’exposition présentait place de nombreux objets-types sélectionnés par Le Corbusier dans le cadre de la production industrielle alors existante (des fauteuils en cuir anglais jusqu’aux chaises en métal pour les jardins). Cette petite table en métal fut le premier exemplaire de la série de meubles révolutionnaires en métal, qui furent exposés en 1929 au Salon d’Automne.

Dimensions : 70x50xh.72 cm. Structure : tubes nickelés brossés. Plateau : tôle pliée en « L ». Finition : plateau vernis de couleur terre de taupe ou marron foncé.

Table LC6 de Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand 1928/9 (2013) -Collection Cassina I Maestri

L'expérimentation de la couleur revient comme un sujet d’authenticité Cassina retrouve l’authenticité des chefs d’œuvre des grands maîtres, avec la redécouverte des premières versions conçues par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand pour le Salon d’Automne de 1929. À cette occasion la table LC6 fut présentée comme le premier modèle d'étude avec le plateau en verre trempé rosé et piètement vert, et fut développé par la suite par Charlotte Perriand dans une version avec le plateau bleu et le piètement ivoire. Une vision colorée nouvelle et originale de la collection de meubles de ces grands maîtres est à nouveau proposée aujourd’hui par Cassina en deux versions, chacune en édition limitée de 100 pièces.

Dimensions : 220x100xh.74 cm. Finitions : verre trempé couleur rose-gris/structure en acier vernis vert brillant, verre trempé couleur bleu/structure en acier vernis couleur ivoire brillant.