Cassina as seen by Karl. En avant-première mondiale, Cassina Paris présente le livre de photographies dédiées à la Collection Cassina, premier projet photographique de Karl Lagerfeld pour une marque de design.

Paris, le 18 janvier 2018. Le livre « Cassina as seen by Karl » dévoile la perception inédite et le regard neuf du créateur de mode sur une sélection de meubles Cassina, parmi les plus emblématiques du design moderne et contemporain, choisie par ses soins. Véritable mise en abyme, l’ouvrage est présenté dans un espace entièrement scénographié et animé par des impressions grand format des photographies de Karl Lagerfeld et des écrans diffusant la vidéo des coulisses des prises de vue.

Comme l’interprétation des icônes de Cassina dans les œuvres de l’artiste, l’exposition souligne les contrastes chromatiques, lumineux, géométriques, graphiques qui sont essentiels à la marque avec une présentation originale de modèles uniques en noir et blanc.

Ainsi, les tables Lebeau de Patrick Jouin, les fauteuils Tre Pezzi de Franco Albini, et la chaise 699 Superleggera de Gio Ponti investissent le showroom.

« Il s’agît d’un genre projet que je n’avais jamais « travaillé ». Réinterpréter visuellement des exemples parfaits de Design est une chose totalement nouvelle pour moi, donc stimulant, excitant même. En plus je suis un fan des « productions » de Cassina depuis des années et possède beaucoup des pièces photographiées souvent même en plusieurs exemplaires. Ma première « commande » était la fameuse chaise-longue de Le Corbusier Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand dans les années 60… » Karl Lagerfeld.

 

Cassina, sous l’œil de Karl Lagerfeld.

Jamais Karl Lagerfeld n’avait collaboré avec un éditeur de mobilier pour un projet photographique. Grand amateur de design et esthète parmi les plus influents de notre époque, il aborde ce thème grâce au projet artistique confié par Cassina, en 2013, de faire défiler devant son objectif ses références favorites.

Investi dans ce projet artistique inédit, dés son origine, le célèbre éditeur Gerhard Steidl en suit tout le déroulement. Ainsi, les tirages uniques lui seront confiés.

C’est lui qui décide de l’accrochage de l’exposition des photographies d’abord chez Cassina Saint-Germain puis dans d’autres villes du monde.

Aujourd’hui, cinq ans après l’exposition des œuvres de Karl Lagerfeld, saisissantes par leur rendu plastique et colorimétrique autant que par l’importance des formats, Gerhard Steidl partage cette interprétation sensationnelle des Collections Cassina et édite « Cassina as seen by Karl ».

« Tout comme les meubles Cassina sont des déclinaisons de la vision d’un designer, les livres Steidl sont des déclinaisons du travail d’un photographe - c’est le cas pour les images graphiques et modernes de Karl Lagerfeld.

Ce fut un vrai plaisir de créer un livre qui est à l'image des meubles de Cassina, en terme de qualité de matériaux, savoir-faire et longévité. » Gerhard Steidl.

Florilège de Design Haute-Couture par le créateur.

Dans ce livre, l’éditeur propose de redécouvrir les photographies de l’artiste et amateur de design. Du fauteuil LC2 de Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand, au fauteuil Auckland de Jean-Marie Massaud, Karl Lagerfeld rapproche les jalons d’une brève histoire du design, qui appartiennent tous à sa collection personnelle. Renversés, en conversation, saisis par le détail, en accumulation ou en majesté, ses meubles familiers car célèbres, paraissent dans des compositions graphiques qui les rendent à la fois mystérieux et insolites. Sans trahir leur identité, Karl Lagerfeld semble extraire d’eux une forme d’humanité.

 

Karl Lagerfeld et la photographie.

Karl Lagerfeld a débuté la photographie en 1987. Il s’est vu décerner le prix de la fondation Gordon Parks en 2011, le prix Lucky Strike Design de la fondation Raymond Loewy et le prix culturel de la Société allemande de photographie. Il a également remporté le prix ICP Trustees accordé lors du prix Infinity, au Centre international de photographie de New York, en 2007. En plus d’avoir édité de nombreux ouvrages photographiques et conçu de nombreuses expositions, il a également répondu aux invitations de Wallpaper et d’AD France parmi tant d’autres, jouant le rôle de rédacteur en chef, le temps d’un numéro.

Gerhard Steidl.

Gerhard Steidl lance son premier atelier d’impression à seulement 17 ans. En 1972, il fonde sa maison d’édition, qui publie deux ans après des œuvres littéraires parmi lesquelles celle du futur prix Nobel, Günter Grass.

En quelques années il devient la référence des livres de photos. Karl Lagerfeld, Robert Adams, David Bailey, Robert Frank, Nan Goldin, David Lynch, Guido Mocafico, Lou Reed, Bettina Rheims, Paolo Roversi, Richard Serra, Juergen Teller, Massimo Vitali ont fait confiance à sa maison, qui demeure l’une des rares à être indépendante et à gérer en interne chaque étape du processus de fabrication, depuis son siège de Göttingen.

Téléchargement